Plan du site

Myco micmac
Le Coin à Champignons

Accueil

Empoisonnements : Avertissements

Après avoir consommé des champignons, si des troubles apparaissent, ne pensez-pas forcément à indigestion mais peut-être à intoxication.
Ne paniquez pas, mais ne tardez pas non plus : Contactez votre médecin, mieux encore un centre Antipoison.

Centres Antipoison
Même si la mycologie (Science des champignons) a énormément évolué ces dernières années, il reste encore beaucoup d'inconnues sur ce sujet. Ainsi, on connait certains champignons toxiques par exemple, pour lesquels on ignore encore les propriétés exactes de leurs toxines...

Ramasser des champignons apporte beaucoup de bonheur. Non seulement, cela sert de prétexte à de belles balades, et en plus, cela permet de préparer de succulents mets.
Pour autant, il ne faut surtout pas sous-estimer cette discipline qui n'est pas sans risques. Est-il nécessaire de rappeler que consommer des champignons toxiques peut s'avérer potentiellement mortel ?!
Avant de franchir le pas entre la cueillette à l'assiette, soyez certain d'avoir bien identifié les champignons que vous avez ramassé. L'adage sans doute le plus connu dans ce domaine est « Dans le doute, abstiens-toi ».
Sachez qu'un seul spécimen toxique peut contaminer d'autres champignons dans un même panier. Au besoin, n'hésitez pas à stocker un type de champignon à part pour l'identifier ultérieurement.
Sur ce dernier point, faites appel à vos amis mycologues ou ramasseurs avertis, voire même, rendez-vous chez un pharmacien pour vous aider à identifier avec certitude le contenu de votre panier.
Tous ne sont pas spécialistes, mais ils sont normalement habilités et documentés pour reconnaître au moins, les spécimens les plus courants.
D'un autre côté, ne soyez pas trop attentiste et préférez consulter plusieurs sources sur le sujet (Dans des livres ou sur internet) pour votre propre culture...

Les symptômes liés à une intoxication due la consommation de champignons toxiques sont très variables : Il peuvent intervenir rapidement pendant la digestion mais aussi jusqu'à 48 heures plus tard. Dans ce dernier cas notamment, il peut s'agir d'une grave intoxication !
Ci-après, une petite liste non exhaustive de quelques syndromes connus :

Syndrome phalloïdien

Typiquement associé à trois principales Amanites (Amanite Phalloïde, Amanite Printanière et Amanite Vireuse), ce syndrome est mortel ! Le temps d'incubation peut varier de quelques heures à 48 heures et il est généralement de 12 heures.
Les symptômes correspondent à des nausées, des douleurs abdominales accompagnées de troubles respiratoires, des vomissements, de fortes diarrhées et des vertiges.
Sans assistance médicale, ces signes vont s'accentuer en plus de fortes fièvres et de fortes suées. D'autres graves complications vont apparaître dès le troisième jour et si rien est fait, le risque de coma et de mort sera très rapide !
Plus tôt le malade sera soigné, plus grandes seront les chances de le sauver.

Syndrome coprinien

Il est essentiellement du au Coprin Noir d'Encre si celui-ci est consommé avec de l'alcool sous la forme d'une intense vasodilatation (Troubles cardiaques, rougeurs du visage, palpitations intenses, bouffées de chaleur...).
Ces symptômes disparaitront assez rapidement mais ré-apparaitront aussi rapidement les jours suivants, si l'on consomme à nouveau de l'alcool !

Syndrome pardinien

Attribué au Tricholome Tigré, il s'agit d'une intoxication de type gastro-entéritique accompagné de frissons et de crampes. L'incubation est rapide (quelques heures) et dure longtemps (Plusieurs jours).

Conseils

Non seulement, il vaut mieux bien savoir reconnaître les champignons comestibles de ceux qui sont toxiques, mais il faut aussi pratiquer la cueillette avec quelques précautions.

D'une manière générale, il est conseillé de ne pas transporter vos champignons dans des sacs plastiques mais plutôt utiliser des récipients aérés comme par exemple, un panier en osier.
Si toutefois, vous êtes contraint de le faire, ne les entasser pas trop longtemps dedans surtout s'ils sont bien humides, car ils risquent de moisir.
D'autres parts, si vous souhaitez les conserver au réfrigérateur, au congélateur, en les séchant, en conserves (…), renseignez-vous au préalable car toutes ces techniques ne conviennent pas à tous les spécimens.

Ne ramassez jamais de champignons sur des sites pollués (Bord de routes fréquentées, sites industriels, décharges, terrains agricoles traités aux insecticides ...) même si vous êtes sûr qu'ils sont comestibles.
En effet, le champignon se comporte comme une sorte d'éponge car il peut « aspirer » un nombre important de d'éléments présents dans le sol. Ainsi, certains champignons (Même dits comestibles) ont une forte propension à « aspirer » des métaux lourds (Voire même les transformer en plus lourds) ou à absorber des substances radioactives ! Ne sont-ils pas les grands nettoyeurs de la Planète ?

A noter également, que certains champignons ne sont comestibles que cuits comme les Morilles par exemple.

Et pour finir, on peut comparer la consommation des champignons à celle des fruits de mer : Il ne faut pas se forcer à en manger sous peine de s'exposer à des troubles psychosomatiques plus ou moins importants selon les personnes.

Note de l'Auteur Idéalement lorsque vous consommez des champignons, mettez toujours un spécimen de côté. En cas d'intoxication, celui-ci sera très utile au médecin pour identifier la cause des troubles et pour vous soigner de la façon la plus appropriée.

Twitter Google + Envoyer par mail
Quizz champignons
En poursuivant la navigation sur mycomicmac.com, vous acceptez l'utilisation des cookies (> En savoir plus).
Accepter