Le printemps, c’est la saison des Morilles, bien-sûr !

Date de la publication : 30 avril 2019

Dès le début du printemps, la nature se réveille et les hirondelles reviennent. Pour les mycophages comme moi, cette saison annonce aussi et surtout, le retour de bons champignons à ramasser !

 

Au rendez-vous, on espèrera trouver entre autres, de délicieux Agarics, le très apprécié Tricholome de la Saint-Georges ou encore quelques Pezizes (Liste non exhaustive)…
Cependant pour une grande majorité de cueilleurs français, c’est sans doute la Morille qui est la plus attendue au printemps (Un peu peut-être, comme le Cèpe de Bordeaux en automne).

Le printemps, c’est la saison des Morilles, bien-sûr !

Quand trouver la Morille ?

Les Morilles commencent à apparaître dès le mois de mars et au moins jusqu'à la fin du mois de mai. Selon les années (En fonction des conditions climatiques), on peut même les trouver parfois jusqu'en juin.

Où trouver la Morille (Biotope) ?

Les Morilles sont réputées pour pousser parfois, là où on ne les attendait pas. Toutefois, vous aurez plus de chance d'en trouver près de frênes ou d'ormes dans des bois aérés avec une bonne exposition à la lumière, ou en lisière de bois et souvent sur des talus.
Certaines affectionnent aussi tout particulièrement les « sols sucrés » comme au pied d'un pommier où des pommes ont pourri (On en trouve donc même parfois dans des vergers ou dans son jardin, si on possède des pommiers !).
Elles affectionnent également les terrains qui ont été incendiés par le passé, et encore à proximité de cours d'eau.

Ce qui rend souvent la découverte et la cueillette difficile des Morilles, c'est que leur couleur se confond souvent avec leur environnement (Sol et feuilles mortes) !

Ce qu’il faut savoir sur les Morilles

Il existe en fait un très grand nombre de variétés de Morilles différentes et il n'est pas toujours aisé de les identifier précisément. Toutefois, elles sont toutes comestibles (Si elles sont cuites : Voir plus bas) et très appréciables gustativement parlant.

En général, si on trouve une station de Morilles, on la retrouvera l'année d'après; Mais il peut arriver que parfois sans aucune raison évidente, elle ne soit plus au rendez-vous !
C'est comme ça et c'est une des particularité de ce champignon !

Les Morilles ne doivent jamais être consommées crues !
Une Morille crue contient une toxine qui s'attaque aux globules rouges et qui est potentiellement très dangereuse ! Il convient donc de (Bien) la cuire ; D'aucuns disent au moins 15 minutes.
Cette toxine disparaît normalement aussi lorsqu'on sèche ce champignon (Dessication). De toute façon, si vous réhydratez des Morilles séchées, vous devrez les cuire et donc, par précaution, cuisez les suffisamment…
De plus, il est déconseillé de manger une trop grande quantité de Morilles (Et même bien cuites, donc), car elles pourraient vous occasionner quelques troubles d'ordre neurologique, bien que normalement sans réelle gravité.

 

Fausses Morilles
Fausses Morilles

ATTENTION aux fausses Morilles !
Ne confondez pas les Morilles avec les Gyromitres ! Ces derniers sont parfois toxiques, voire même potentiellement mortels comme le Gyromitre dit « comestible » !

J'espère ne pas vous avoir effrayé dans ces dernières lignes, mais je me devais aussi d'évoquer ces caractéristiques concernant ce champignon.

 

Derniers articles
Quizz champignon du Myco micmac
Quizz champignons pour geek
A voir aussi sur le Myco micmac
En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies en provenance de mycomicmac.com (> En savoir plus).